HOP (Heus! Opus Populi)


L’improvisation pour et par la plèbe qui plaît et palpe les plaies.
Inspiré par le patrimoine pluriel du peuple,
plongé dans l’opulence collective pour proposer une épopée captivante. Résurgence de trois musiciens sur l’œuvre du monde.
Holà ! Arrêtez-vous dans votre tumulte, et rafraichissez-vous à cette source,
hominum divumque voluptas, alma musica !


Claude Soria / trombone, clarinette basse
Rachel Luppi / violoncelle, voix
Aurélie Escudé / clarinette, flûte, voix






Les tribulations d'un japonais

A la tombée de la nuit
dans le jardin
Juste le bruit des insectes

Le vent qui traverse la jeune verdure
souffle dans ma soupe
des pétales de pivoines blanches

L'enfant excité, empressé
manque de sagesse pour attraper
les premières lucioles

Complètement ivre
où m'allonger pour dormir?
Partout des lotus en fleurs

Le voleur
a tout pris sauf
la lune à la fenêtre.


traduction des haïku de Ryôkan (1758-1831)